Rapport annuel

                       Rapport annuel 2016

                                
      
Chers membres, chers sympathisants

L’année sous revue de l’Association patronale contre l’adhésion à l’UE a été riche en événements!

La Commission de l’UE n’a pas cessé de faire pression sur la Suisse en voulant lui  imposer des juges étrangers.

Bruxelles s’efforce  par tous les moyens de  soumettre le Conseil fédéral à d’incessantes menaces à son encontre pour lui imposer  ses points de vue d‘un accord institutionnel accompagné au besoin d’entraves commerciales. Les hésitations suisses au sein du Département politique n’ont certes pas échappé aux  commissaires de l’UE.  Cette situation n’a guère de quoi surprendre, compte tenu de l’attitude non déguisée  du conseiller fédéral Didier Burkalter favorable à l’adhésion par la petite porte, de la Suisse par un accord-cadre avec l’UE.

                     „Il faut s’y opposer par tous les moyens“.

Le comité de notre association a tenu cinq séances durant la période sous revue.

Nos  membres et nos sympathisants de Romandie et de Suisse alèmanique ont été à chaque occasion, par des circulaires et d’autres actions publicitaires tenus au courant  des mesures du Conseil fédéral relatives  au projet d‘accord-cadre  avec l’UE et à d’autres questions importantes pour l’économie de la Suisse. La présidente en charge de notre association tient à se féliciter de l’excellente coordination constructive avec le comité.

Le 17 septembre 2016 a eu lieu sur l’initiative de notre association une importante manifestation contradictoire à l’Hôtel Marriott, à Zurich, en présence d’environ 800 personnes. L’ancien conseiller fédéral Christoph Blocher (UDC) et le député Corrado Pardini (PS) se livrèrent à d’importants échanges de vues, sous l’arbitrage de M. Reto Brennwald. La manifestation peut être qualifiée d’importante réussite. Le comité d’organisation a tenu 5 séances et il convient d’en remercier cordialement ses membres.

Notre association a le devoir de signaler le départ de quelques membres ou de sympathisants de l’associarion par suite de décès ou d‘autres raisons A ceux-ci vont toute notre sympathie et remerciements.

Notre association  compte actuellement 1‘110 membres ou sympathisants recrutés dans l’ensemble de la Suisse.

Notre page informatique est fréquemment consultée très activement dans les deux langues nationales allemand français. Elle est régulièrement  actualisée par les soins de Theo Schmid. Il en va de même de l’autre page informatique „Proschweiz.info“ et des publications sous Facebook
rédigée sous le pseudonyme Hugo Sonderegger chargé des questions d’actualité intéressant particulièrement notre association patronale. A ce propos, notre reconnaissance s’adresse aussi à notre président d’honneur Theobald O. Schmid qui n’en demeure pas moins responsable du domaine informatique de l’association patronale.  

A noter que l’Association patronale contre l’adhésion à l’UE fait aussi partie du Comité EU-NO présidé par l’ancien conseiller fédéral Christoph Blocher, membre d’honneur de notre Association patronale. A ce propos, celle-ci peu compter sur l’assistance de l’ancien conseiller fédéral en vue de  la prochaine consultation populaire suisse relative aux préparatifs de l’Accord-cadre institutionnel de l’UE. A ce propos, nous comptons sur le ferme ’appui de nos membres et de nos sympathisants et formons l’espoir qu’il en sera de même à l’avenir.

Et noublions pas:                    
„Qui abandonne la liberté au profit de la sécurité, finira par perdre tous les deux“
                      (Benjamin Franklin 1706 -1790)                      
     
Avec nos meilleures salutations et merci pour le soutien de nos membres et de nos sympathisants

Weiningen, mars 2017

Gerda Strasser, présidente                       




                          


Rapport annuel 2015

Chers membres, chers sympathisants

L’année 2015 écoulée a été marquée par de nombreux et cruciaux événements
pour notre Association patronale contre l’adhésion à l’UE.

Les pourparlers avec l’UE sur un accord-cadre institutionnel continuent.

Cet accord-cadre constitue à plus ou moins long terme l’objectif de la politique du conseiller fédéral Didier Burkhalter et qui est de nature à menacer  no longues institutions et notre indépendance. En fin de compte, nous ne voulons pas devenir une colonie de Bruxelles!

- En d’autres termes, nous nous opposons en cas de litiges, à ce que la Haute Cour de l’UE ait à décider de la mise en valeur des accords bilatéraux.

- Nous nous opposons à la reprise automatique de toutes les décisions et des
lois de l’UE.

- Nous n’accepterons pas que l’UE puisse entreprendre des mesures coercitives
contre la Suisse opposée aux décisions de Bruxelles contraires à la législation
fédérale.

                        Il faut que nous puissions dire non de toutes nos forces!

Le comité de notre association a tenu cinq séances Il a rédigé différentes circu-laires et mis au point des actions publicitaires à l’intention de nos membres et de nos sympathisants des régions alémaniques et de Romandie, afin de les informer sur  les  intentions et les efforts du Conseil fédéral concernant l’adhésion rampante à l’UE et d’autres sujets importants en rapport avec l’économie. La Présidente remercie pour le travail constructif de collaboration avec le comité au cours de l’année sous revue.

Nous tenons à déplorer ici la perte pour notre Association patronale de quelques 
membres et de  sympathisants  survenue  pour raisons d’âge durant l’année présidentielle.  Nous les remercions pour leur précieux appui durant de longues années et leur souhaitons nos meilleurs voeux pour l’avenir. Notre souvenir concerne également  quelques adhérants décédés.

Notre Association patronale réunit présentement 1132 membres ou sympathisants
en provenance de toute la Suisse.

En collaboraton avec le „“Comité pour une Suisse indépendante et libre“
(„Komitee selbstbewusste freie Schweiz“) et le „Mouvement pour l’indépendance“
(„Bewegung für Unabhàngigkeit“), a eu lieu le 2 octobre 2015 à Zurich une mani-
festation autonale bien fréquentée consacrée au thème „La Suisse Etat souverain?“. avec le conseiller national Jakob Büchler (PCS) comme conférencier sur le sujet „Esprit défensif comme contribution à la souveraineté“. D’autres conférenciers à cette manifestation ont été l’historien Thomas Kaiser (sujet: Fondements politiques et survie de la Suisse dans sa valeur), ainsi que Reinhard Koradi,  sur le thème „Chantage lorsque les greniers sont vides!“.

Notre page  informatique publicitaire en allemand et en français „Unternehmer-Vereinigung.ch“ rencontre un fort intérêt par son actualité,  sous la signature de Theo Schmid, président d’honneur de l‘Association patronale contre l’adhésion à l’UE. Il en va de même de la seconde page informatique „proschweiz.info“.

A noter que l’Association patronale contre l’adhésion à l’UE“ fait partie du Comité EU-NO présidé par l’ancien conseiller fédéral  et ancien conseiller national Christoph Blocher, également membre d’honneur de l’Association patronale contre l’adhésion â l’UE, sur l’appui duquel cette dernière bénéficie en vue de la campagne précédant la prochaine consultation populaire  sur l’accord-cadre institutionnel avec l’UE.

Ainsi, la nouvelle année de l’Associational patronale sera une fois de plus  une année de lutte. Nous tenons à ce propos à remercier une fois de plus tous nos membres et sympathisants pour leur contribution et leur fort appui durant l’année écoulée.

Et n’oublions pas:

“Qui abandonne la liberté au profit de la sécurité finira par perdre les deux“

(Benjamin Franklin 1706-1790)
.

Avec tous nos remerciements

Winkel, avril 2016

Gerda Strasser
Présidente

________________________________________________________________________________________________________________________


Rapport annuel du Président concernant la période du 9.5.14 au 8.5.15

Chers membres, chers sympathisants

D’importants événements concernant l’Association patronale contre l’adhésion à l’UE 
ont fortement marqué l’exercice sous revue concernant les questions les plus 
préoccupantes pour l’avenir des rapports entre la Suisse et l‘‚lUE.. 

1.      Le Conseil fédéral suggère à la Commission  UE de reconnaître la Haute Cour  de l’UE, en cas  
         d’arbitrage,, comme instance suprême de l’UE. 
2  ,    Le  Conseil fédéral admet vouloir vis-à-vis de la Commission UE accepter  toutes ses décisions sans 
          exception concernant les accords bilatéraux.     

Mais qui, en l’occurrence se hazarderait de parler encore d’accords bilatéraux? Tant est si bien qu’il s’agit en fait ni plus ni moins d’une offre de reprise! Le choix possible d’une telle stratégie ne saurait se traduire que par une sévère lutte devant aboutir à l’adhésion pure et simple de la Suisse à l’UE!

Ainsi, les partisans de l‘abandon de la Suisse indépendante par le Conseil fédéral ne parlent en fait que de la sauvegarde des Bilatérales et s’efforcent ainsi de dissimuler leurs véritables intentions et objectifs. Car au surplus il ne s’agit plus en fait d’accords bilatéraux, mais ni plus ni moins d’un accord de reprise voire d’adhésion. Il appartiendra ainsi au peuple souverain de choisir: et de séparer quasi le bon grain de l’ivraie. Cette consultation devrait avoir lieu le cas échéant d’ici 2016. 

Fort heureusement les adversaires de cette stratégie n’ont pas tardé à manifester et à engager la discussion sur le pour et le contre des  idées lancées de part et d’autre. Cela permettra aux candidats au conseil national et aux Etats de fixer leurs positions en vue des prochaines élections. Il va de soi
qu’il en ira surtout des positions portant sur l’indépendance de la Suisse et les questions d’une économie souveraine. 
 
Le comité de l’Association patronale contre l’adhésion à l’UE a tenu trois séances en cours d’exercice. Un comité  rédactionnel a en outre revisé et adapté les textes statutaires aux questions courantes. Une modification a concerné les articles 3 et 4 des statuts rédigés en allemand et qui est soumis à l‘approbation de l’assemblée du 8 mai. Membres et sympathisants ont en outre soutenu nos 
actions publicitaires. En particulier plus de 600 adresses personnelles ont été distribuées  par voie postale dans les cantons de Romandie avec quelques bons résultats concernant les efforts de recrutement dans toute la Suisse de supporters opposés à l’adhésion à l’UE. Le comité de l’Association patronale contre l’adhésion à l’UE a été complété en cours d’exercice par la précieuse 
collaboration de Madame Gerda Strasser. nouveau membre. Par contre, M. Maximilian Walter a malheusement remis sa démission de membre du comité pour la fin de l’exercice en cours.    
 .    
En collaboration avec l’association Mouvement pour l’indépendance et le Comité Suisse libre et indépendante , nous avons mis sur pied des assemblées opposées à l’adhésion insidieuses et sournoises de la Suisse à l‘UE  et  peu favorables  à des discussions concernant toute négociabilité de 
l’indépendance de la Suisse sous forme de décision à l’intention de la presse. 
         
Notre site informatique ‚unternehmer-vereinigung.ch‘ est semble-t-il fort apprécié tant en allemand qu’en français. Il en va de même de notre second site ‚proschweiz.info‘. Nos contacts s’effectuent en outre par Facebook. 

L’année écoulée a également enregistré la défection de quelques membres et de sympathisants principalement pour des questions d’âge ou de décès. Malheureusement, nous avons été gravement frappés par la mort de notre secrétaire Ernst Rebsamen, en fonction depuis 1992, année de la 
fondation de notre association. A sa famille et à ses proches vont notre sincère et profonde sympathie. 

Notre association compte actuellement 1174 membres et sympathisants (1172 une année auparavant) répartis dans toute la Suisse.

Parmi  les principales organisations amies, il faut signaler le Comité EU-No, présidé par l’ancien conseiller fédéral et ancien conseiler national Christoph Blocher, membre d’honneur de notre association. Le comité EU-No dénonce les diffamations et  les propos mensongers de l’adhésion à l’UE, en vue des consultations populaires sur la question d’une adhésion à l’UE en 2016. 
L’Association patronale contre l’adhésion à l’UE participe activement aux efforts contre une adhésion. Notre association encourage fortement nos membres et nos sympathisants à adhérer personnellement au Comité EU-No. Notre appel s’adresse également à tous nos lecteurs.  

Notre appel coincide avec le  23ème anniversaire de l’Associarion patronale contre l’adhésion sous la forme d’une année de lutte conséquente contre l’adhésion. 

Nous sommes conscients de tous vos efforts et vous en sommes  reconnaissants. 

Nous devons pas oublier -           

  "Qui abandonne la liberté au profit de la sécurité, finira par perdre tous les deux“

(Benjamin Franklin (1706-1790))

Avec tous nos remerciements. Winkel ZH, mai 2015

Th. O. Schmid
          Président