Qui sommes nous?

ASSOCIATION PATRONALE CONTRE L’ADHÉSION À L’UE

QUI SOMMES-NOUS?

"Qui  abandonne la liberté au profit de la sécurité finira par perdre les deux!“
(Benjamin Franklin 1706 – 1790)
                                    
L’union fait la force. Nos organisations à buts communs veulent lutter ensemble en Suisse contre la menace constante d’un rattachement, voire d’une adhésion à l’UE. Elles veulent tout entreprendre pour que soient protégés les intérêts de la Suisse et de ses entreprises ainsi que ceux de ses citoyens et citoyennes. 

Historique   

L’Association patronale contre l’adhésion à ‚l’EEE et à l’UE (Unternehmer-Vereinigung gegen den EWR/EU) fut fondée le 31 août 1992 par 17 entreprises de l’Unterland zurichois animées par un esprit patriotique. Elle compte actuellement environ 1200 membres et sympathisants. La  grande industrie et une majorité du Parlement s’approprient depuis des années la liberté de propager, au nom de l’industrie suisse dans son ensemble, l’idée d’une adhésion à l’EEE. L’Association patronale représente avant tout des moyennes et petites entreprises (appelées PME). Dans certaines questions soumises en votation sont apparues des divergences de vues entre Economie suisse et l’Association patronale concernant l’opposition à une adhésion à l’UE. 

Le 16 avril 2010, lors de son assemblée générale, l’Association patronale contre l’adhésion à l’EEE et à l’UE a décidé de modifier sa raison sociale en Association patronale contre l’adhésion à l’UE:  en allemand: Unternehmer-Vereinigung gegen den EU-Beitritt. Nos membres et nos sympathisants se recrutent dans toutes les régions de la Suisse. Notre Association patronale appuye activement tous les efforts de soutien d’une Suisse libre, indépendante et neutre . Nous informons au mieux les milieux du pays sur les inconvénients d’une adhésion de la Suisse à l’UE du point de vue de l’entreprise. L’Association patronale est confessionnellement de même que politiquement neutre et financièrement indépendante.  Les noms de membres et de sympathisants ne sont ni publiés ni divulgés. 

Nos statuts comprennent deux catégories de membres: soit des chefs et des membres  d’entreprises,  mais aussi des particuliers intéressés aux objectifs de l’Association patronale, dont les membres versent une cotisation annuelle de Fr. 150.- fixée par l’assemblée générale. Pour leur part, les sympathisants reçoivent toutes les informations et sont invités à des manifestations de l’Association patronale, mais ne sont pas membres au sens du droit civil. Leur soutien est conforme aux possibilités financières sans être fixes pour autant. Actuellement, cet appui est de l‘ordre de 50 à 75 francs par année civile et par sympathisant. 

Situation actuelle

Nos convictions sont particulièrement proches des PME qui sont le mieux à même de négocier avec l’UE, sans pour autant s’identifier à son système politique. Les euroturbos sont dans l’erreur: les exportations suisses vers les pays de l’UE n’ont pas cessé de croître au lieu de diminuer! Nous ne sommes pas isolés (contrairement aux fausses prédictions faites en 1992!). Les intérêts hypothécaires et de crédit ont baissé en Suisse (au lieu d’augmenter prétendument). Loin de nous l’idée de nous détourner du vaste monde libre, ni de vouloir concentrer nos affaires unilatéralement sur les pays de l’UE.  

Fions-nous au contraire à nos propres forces! La position de la Suisse demeure remarquable sur le plan  des taux d’intérêt, de la faible inflation, des salaires élevés, du bas chômage et du standard de vie élevé ! Tout compte fait, l’adhésion de la Suisse à l’UE n’apporterait aucun volume de marché supplémentaire, et entraînerait au contraire d’énormes charges et la perte de notre autonomie! Notre engagement consiste actuellement à étayer d’autant plus les raisons qui nous poussent à nous opposer encore davantage et avec une plus grande fermeté  au sein de l’opinion publique, aux tentatives d’une adhésion insidieuse à l’UE. Il en va tout autant des déclarations jugées sournoises émanant de conseillers fédéraux, de parlementaires et d’autres milieux de l’administration fédérale, de même que  d’autres groupements d’intérêt.      

Sous l’angle des PME qui sont  l’objet de nos observations et qui sont proches du marché UE, les contacts commerciaux se déroulent hors du système politique. Les euroburbos sont dans l’erreur. Les exportations vers l’UE continuent d’augmenter, au lieu de baisser  L’isolement ne s’est pas produit, contrairement aux craintes de 1992. Les taux hypothécaires et de crédit ont reculé, au lieu de grimper. Il n’est cependant pas question pour la Suisse de tourner le dos au commerce mondial, ni de nous concentrer unilatéralement sur les affaires avec l’UE.

La gravité croissante de problèmes au sein de l’UE ne contribue guère à raffermir les convictions des partisans de l‘adhésion à l’UE. D’où la décision prise récemment par certains milieux de proclamer la sauvegarde  des accords bilatéraux, sans renoncer pour autant – précisons-le – à une éventuelle demande d’adhésion à l’UE. Il est grand temps que la demande par lettre d’une adhésion de la Suisse à l’UE soit enfin retirée à Bruxelles.  De quoi s’y méprendre! Une intégration à l’UE est inutile. Tant que ses partisans voudront atteindre leur objectif par tous les moyens et au mépris des intérêts de la Suisse, des entreprises elles- mêmes et des citoyens et citoyennes, les tentatives systématiques d’une adhésion sournoise se poursuivront. Nos efforts seront axés d’autant plus sur de telles tentatives. Nous sommes fermement décidés à y faire face.           

Nos objectifs

Nous nous réservons de faire usage d’instruments de diffusion informatique „Pro-Suisse.info“ (en allemand „Pro-Schweiz info“) ainsi que de facebook, afin de réagir rapidement – si possible dans les 24 heures - aux événements importants qui nous touchent. Ceci afin de remédier aux difficultés croissantes de reproduction de nos informations dans la presse quotidienne écrite ou à la TV.

Le vingtième anniversaire de notre Association patronalea s’est célébré le 4 mai 2012 Au Premier, Hauptbahnhof Zurich. La prochaine assemblée générale  se tiendra le 3 mai 2019, même lieu, à Zurich. 

Comme pour toutes autres organisations, nos efforts se concentrent sur le recrutement de membres et de sympahisants. D’une part, l’effectif des membres a augmenté légèrement, bien qu’il ne soit pas toujours possible de compenser les décès et des démissions pour raisons d’âge, comme dans les rangs des sympathisants.  Aussi nos principaux efforts sont concentrés surtout sur le recrutement de nouveaux membres et de sympathisants aptes à soutenir activement les objectifs de l’Association patronale contre l‘adhésion de la Suisse à l’UE.

A tous nos adhérents vont nos remerciements  

Gerda Strasser, Présidente 
Association patronale contre l’adhésion à l’UE
Unternehmer-Vereinigung gegen den EU-Beitritt 

6.5.2018